Beedeez
L'accessibilité numérique dans la formation

L'accessibilité numérique dans la formation

Trends 4 min

Plongeons dans le monde de l'accessibilité numérique avec Cédric Le Denmat, consultant en design pédagogique inclusif. Lors de cette interview, Cédric nous partage sa vision et ses connaissances sur les évolutions législatives, les défis et les opportunités dans le domaine de la formation inclusive en France.

 

Cédric, pourriez-vous vous présenter et nous parler de votre parcours ?

 

Je suis Cédric Le Denmat, et je travaille dans le domaine de l'ingénierie pédagogique. Je suis spécialisé depuis environ 3 ans dans la conception et la production de modules e-learning accessibles. Autrement dit des modules qui répondent aux normes d'accessibilité numérique (le RGAA en France). Je propose également des audits pour aider mes clients à savoir où ils en sont sur le sujet et à identifier les actions prioritaires à mettre en place.

 

Quel est le cadre légal actuel concernant l'accessibilité numérique en France ?

 

En France, nous avons un principe de non-discrimination inscrit dans la loi. Chaque employeur est tenu d'assurer l'accès à la formation pour tous ses employés, y compris ceux en situation de handicap. En 2005, une loi a été mise en place pour promouvoir l'accessibilité des sites web, en particulier pour les services publics. Cette loi oblige ces services à déclarer leur niveau d'accessibilité selon le Référentiel Général d'Amélioration de l'Accessibilité (RGAA). Récemment, une ordonnance a étendu ces obligations à presque toutes les entreprises, y compris celles du multimédia et du e-commerce, à l'exception des petites PME avec un chiffre d'affaires inférieur à 2 millions d'euros.

 

La formation en ligne est-elle concernée par ces obligations ?

 

Indirectement, oui. Les organismes de formation en ligne offrent des services de e-commerce et de multimédia. Même si la législation actuelle ne mentionne pas explicitement le e-learning, la jurisprudence pourrait évoluer pour inclure ces prestations, ou la loi elle-même pourrait s'adapter en ce sens. De plus, il y a une évolution des mœurs qui pousse naturellement vers une plus grande prise en compte de l'accessibilité numérique. J'observe aussi que les exigences d'accessibilité numérique apparaissent de plus en plus dans les cahiers des charges.

 

Comment avez-vous commencé à intégrer l'accessibilité dans vos projets de formation ?

 

J'ai commencé par lire des guides sur le langage simplifié pour rendre mes contenus plus clairs et accessibles. Ensuite, j'ai étudié le RGAA pour adapter mes outils de production, comme Storyline, afin de créer des contenus pédagogiques plus accessibles. Cela m'a conduit à me former à la navigation au clavier et à l'utilisation de lecteurs d'écran, ce qui a profondément influencé ma manière de concevoir des modules de formation. Par exemple, j'ai appris à structurer mes contenus de manière à les rendre compréhensibles par les lecteurs d'écran, et à utiliser des contrastes appropriés pour améliorer la lisibilité.

 

L'accessibilité doit-elle être prise en compte dès le début d'un projet de formation ?

 

Absolument. Il est crucial d'intégrer l'accessibilité dès la conception du projet. Poser la question de l'accessibilité dès le départ permet de faire les bons choix de modalités et de design, ce qui réduit les coûts et la complexité à long terme. C'est ce qu'on appelle l'Accessibility by Design. En intégrant cette approche dès le début, on peut anticiper les besoins spécifiques et éviter des modifications coûteuses par la suite.

 

Avez-vous des conseils pour les concepteurs pédagogiques et les chefs de projet en matière d'accessibilité ?

 

Oui, tout d'abord, il est important d'échanger avec des personnes en situation de handicap qui ont développé une certaine expertise dans des modes de navigation alternatifs comme la navigation au clavier ou avec un lecteur d'écran Ensuite, il faut voir l'accessibilité non pas comme une contrainte, mais comme une opportunité de donner du sens au projet. Enfin, il ne faut pas se décourager devant la complexité apparente et éviter de se reposer sur des excuses comme "mon module est responsif donc il est accessible". Il faut adopter une approche globale et cohérente de l'accessibilité, en testant les modes de navigation alternatifs et en appliquant des principes comme la conception universelle de l'apprentissage.

 

Pouvez-vous nous parler de votre projet de création d'un référentiel général d'accessibilité des formations en ligne ?

 

J'ai commencé à développer ce référentiel pour créer une communauté de pratique autour de l'accessibilité. Le projet prend du temps mais je continue de m'informer et d'échanger avec d'autres professionnels pour affiner mes connaissances et méthodes. L'idée est de créer des normes spécifiques à la formation en ligne, complétant le RGAA. Cela inclut des directives pour rendre les modules de formation compatibles avec les technologies d'assistance et accessibles à un maximum de personnes, quel que soit leur handicap.

 

Selon vous, quel est l'avenir de l'accessibilité numérique ?

 

L'avenir inclut un renforcement du cadre législatif et la mise en place de labels valorisant les efforts d'accessibilité des organismes de formation. L'intelligence artificielle jouera un rôle crucial en améliorant les technologies d'assistance et en aidant les concepteurs pédagogiques. Cependant, il est essentiel de ne pas se reposer uniquement sur la technologie et de continuer à intégrer les principes d'accessibilité dès la conception.

 

Quelles sont les compétences spécifiques aux personnes en situation de handicap qui peuvent bénéficier à tous dans un environnement de formation ?

 

Beaucoup de personnes en situation de handicap n'ont souvent pas eu d'autre choix que de s'adapter et donc de développer leurs capacités d'autodétermination et d'autorégulation. Ces soft skills, telles que la capacité à prioriser et à être autonomes, sont précieuses et devraient être encouragées pour tous dans un environnement de formation inclusif.

 

L’accessibilité au bénéfice de tous, c’est finalement imaginer un avenir où les organisations deviennent véritablement apprenantes et pleinement accessibles, loin de la dystopie où les différences créeraient des fossés entre les apprenants.

 

Trends 4 min

L'accessibilité numérique dans la formation



You Might Also Like

X

This is a test comment.

X

This is a longer test comment to see how this looks if the person decides to ramble a bit. So they're rambling and rambling and then they even lorem ipsum.